Étape 17: Avoine (Centrale "de Chinon") - Tours

Publié le 21 Août 2012

Région Centre : Bienvenue dans la vallée nucléaire ...

On n'est pas là pour peser de l'avoine !

Après les périples bretons, bastion de la rébellion face au nucléaire, la Caravane fait son entrée en Région Centre, celle-là même qui a ouvert ses bras et son lit à l'énergie nucléaire. La Loire a été déposée dans la dot de ce mariage contre nature, offerte à l'appétit des tours de refroidissement, vendue à la gourmandise vorace d'une entreprise qui ne laissera que ruines et désolation après son passage, abandonnée aux radiations pour quelques siècles.

Les ligériens seront éternellement reconnaissants vis à vis de la fée électricité. Les poissons surtout, eux qui ont subi diverses attaques sournoises et diffuses. Le pyralène rend impropre à la consommation nos anguilles de plus de 800 grammes. Le PCB déversé dans le fleuve a souillé la chair de ces pauvres bêtes qui ne demandaient rien à personne.

Pire encore, quelques accidents dans nos centrales ont offert leurs doses de radiations aux eaux du fleuve. Ce qui ne se pouvait pas, ce qui ne s'avoue pas est pourtant avéré. Il y a des traces de plutonium dans la Loire, mais, silence, n'en disons rien, nous serions une fois encore traités de propagateurs de mauvaises nouvelles pour déprimer le bon peuple électrisé par le progrès.

Pourtant, quand on fouille au plus près le dossier des centrales de nos rives, le constat est alarmant. Accidents en chaine, mensonges en cascades, impréparation totale de la fermeture pourtant inéluctable de ces sites, sanctuarisation de ces zones par des montagnes de béton, désolation économique après une prospérité illusoire.

Les noces d'atomes auront donc de lourdes conséquences dans notre vallée et encore, nous n'envisageons pas ici le pire ! Chaque jour qui passe devient de plus en plus alarmant tant la maintenance de ces centrales vieillissantes est complexe, parfois aléatoire. Une crue exceptionnelle, un séisme tectonique, une embâcle ou un étiage catastrophique et c'est la débâcle (pas celle de la Loire mais la nôtre, les riverains du val nucléaire)

Oh, bien sûr, rien de ce qu'annoncent les Cassandres de l'écologie ne peut advenir en France, la sécurité y est supérieure à toutes les autres nations industrielles. D'ailleurs, il n'est qu'à voir la santé de notre industrie et de notre économie pour accréditer cette version magnifique. D'autant que

la loi du silence et du mensonge qui règne dans ce secteur favorise la confiance en cette doctrine d'état.

Alors, la Caravane à vélo va taper dans le dur. Si le circuit est plat, si la Loire à vélo est un itinéraire parfaitement balisé et roulant, le plus délicat sera d'affronter les élus locaux, inféodés dans leur grande majorité au dogme nucléaire, incapables d'envisager une alternative durable et si peu ouverts au débat contradictoire. Nous entrons en zone de réaction en chaîne et les cyclistes indignés risquent fort de trouver grises mines et portes fermées devant eux.

Nous mesurons la difficulté que nous aurons à faire entendre notre voix discordante dans le concert de propagande nucléaire qui est la règle dans la nucléaire-vallée. La pente risque d'être raide, le vent contraire, les chemins semés d'embûches, les étapes de chausse-trappes. Il faut s'attendre à bien des désagréments …

Alors, ne reculant pas devant l'obstacle, je laisse ma place d'observateur distant et rejoins l'escouade des valeureux. L'envoyé très spécieux se fait reporter de terrain (j'ai failli écrire de guerre). Pour cette traversée en zone hostile, pas de doute, il faut être au front pour rendre compte de la réalité et suppléer le cas échéant une presse locale qui peut subir les pressions habituelles dans cette région si libérale !

C'est donc à bicyclette que mon ordinateur suivra l'aventure de cette semaine à hauts risques.

Libellulement leur.

Caravane à vélo de Plogoff à Fessenheim

des indignés de plus en plus inquiets du nucléaire

DIMANCHE 5 AOUT : départ de Plogoff

puis ...

lundi 20 aout : arrivée à la centrale d’AVOINE

mardi 21 aout : arrivée à Tours

mercredi 22 aout : arrivée à Chaumont-sur-Loire

jeudi 23 aout : arrivée à la centrale de SAINT LAURENT DES EAUX

vendredi 24 aout : arrivée à Orléans

samedi 25 aout : arrivée à la centrale de DAMPIERRE EN BURLY

DIMANCHE 26 AOUT : arrivée à la centrale de BELLEVILLE

lundi 27 aout : arrivée à Entrains-sur-Nohain

….

Les départs se font vers 10 heures devant la mairie de l'étape précédente. Rejoignez-nous pour un trajet militant !

Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale

http://www.avaaz.org/fr/petition/Appel_urgent_pour_eviter_une_nouvelle_catastrophe_nucleaire_mondiale/?cfWvucb

À consulter impérativement :

Le blog de Fukushima :http://fukushima.over-blog.fr/

Le blog officiel de la Caravane :http://caravane-plogoff-fessenheim.overblog.com/

Le blog officieux de la Caravane :http://www.chroniques-ovales.com/

Étape 17:  Avoine (Centrale "de Chinon") - Tours

Rédigé par C'est Nabum

Publié dans #chroniques-ovales.com

Repost 0
Commenter cet article

infographics agency 23/03/2014 10:07

All this smoke is very bad for the environment! It should not be!

sop for mba 18/03/2014 17:07

Clogging occurs every day, and do with it we can not do anything! We can coarsely it to redemption!

marketing copywriter 15/03/2014 18:27

Contamination to anything good will not ... People should know when to stop!

editing service 10/03/2014 11:12

This could hardly, which did negative yield is furthermore proven. There are smidgens of plutonium in the Loire, only refute, hardly aphorism anything, we would already encore treated propagators putrid unaccustomeds to dishearten the worthy development electrified by persons.

Windows 8 installation 17/01/2014 11:11

This is a thought-evoking post that you have on your blog. Everybody seems to have accepted that nuclear energy is the future of energy sector. However the dangers associated with the same have been raised as a strong drawback by people who oppose it. I agree with them!