Etape 14 : Ingrandes - Segré

Publié le 18 Août 2012

Au secours, nos poubelles débordent...

EDF & Aréva : Déstockage permanent !

Nous aurons au moins laissé cela aux générations qui nous suivrons. Une planète regorgeant (je devrais écrire : dégorgeant) de déchets de toutes sortes et de toutes natures. Voilà bien l'image que garderont de nous les archéologues de demain qui bien souvent n'auront pas beaucoup à chercher pour trouver nos détritus, nos amoncellements, nos montages d'immondices, nos déjections diverses et avariées, nos résidus de fausse société développée.

Par contre, ils auront à pratiquer un agréable jeu de piste, une traque mystérieuse et dangereuse pour découvrir le tréfonds de notre indignité, la plus vile démonstration de notre offense à la Planète. Ils devront alors faire preuve d'inventivité, de persévérance et de courage pour se lancer à la recherche de nos poubelles nucléaires.

Dans ce domaine, l'inventivité des soutiers de l'énergie atomique n'aura pas eu de limites. Les fosses marines, les failles géologiques, les cratères oubliés, les tunnels abandonnés, les galeries souterraines auront trouvé activité et radioactivité pour des longs millénaires. Gloire à cette société de Petits Poucets, semant au gré de leur folie ordinaire la marque indélébile du mépris pour les hommes de demain et notre mère la Nature.

Pas un continent n'échappe à cette fourbe dissimulation si secrète, à ce jeu de dupe pour les générations futures. Mêmes les lieux qui semblent idylliques et à l'écart de l'industrieuse et inventive ingéniosité technologique du nucléaire ont bénéficié de ces délicats dépôts à longs termes sans garantie de retour sur enfouissement. Nous avons tout souillé et nous continuons à le faire avec une effroyable mauvaise foi !

Car cette merveilleuse, cette formidable énergie nucléaire, garante de notre indépendance et de notre confort a de biens vilains excréments. C'est de diarrhée pestilentielle dont souffre cette industrie si propre sur elle. Ses couches regorgent de miasmes mortels, de déjections mortifères. Et pire que tout, nos brillants ingénieurs ne savent que faire de cette joyeuse colique industrielle !

Pour oublier le plus longtemps possible le cadeau fait aux suivants, nos sociétés ont commencé, comme souvent, par jouer les enfants taquins en disant « Passe à ton voisin ! » La France, dans son incomparable générosité a envoyé dans le Pacifique de merveilleux petits bidons plombés pour ses bons sauvages lointains. Déjà qu'ils avaient eu à expérimenter les premiers essais atomiques ….

Puis des empêcheurs de polluer en rond, des esprits malveillants et retors ont exigé de savoir, ont imposé un peu plus de transparence dans ce monde souterrain et sous-marin de la dissimulation de nos poissons mortels. L'épandage au petit malheur la chance a donc théoriquement cessé au profit de zone dument référencées et contrôlées par des organismes forcément indépendants. (C'est toujours la formule consacrée quand on veut duper le bon peuple).

Ainsi, désormais la France joue carte sur table et vide ses poubelles chez elle. Bonne fille, elle prend en charges d'autres poubelles, qu'elle traite, retraite, soustraite, maltraite … (Je n'arrive jamais à trouver le bon verbe pour ce genre de pratiques inavouables). Les déchets circulent nuitamment en convois énigmatiques et si bien protégés qu'ils peuvent rendre jaloux nos grands chefs d'état.

Puis, après bien des pratiques obscures que nécessites des tenues spéciales, des règles rigoureuses, des mesures spéciales, ils sont enfermés pour le reste des temps dans des conteneurs plombés, des cuves de béton, des enceintes protégées eu cœur de zone sécurisées, entourées d'un espace de protection sous surveillance pour de simples déchets qu'on nous dit inoffensifs !

La Caravane a le privilège de passer à proximité d'un de ces lieux sacrifiés au Dieu Atome et aux offrandes qu'il fait généreusement à ses contempteurs. Ils vont demander des explications, chercher à obtenir des éclaircissements sur cette belle boutique où l'on pratique le déstockage permanent pour soldes de tous nos mécomptes.

Ils sont bien naïfs d'espérer qu'on leur ouvre les portes et encore plus les livres de compte de ces dépôts pour l'éternité. Tout cela doit rester secret. Il en va, naturellement de notre sécurité !

Excrémentiellement leur.

Une étude très sérieuse sur ce sujet :

http://gspr.ehess.free.fr/documents/rapports/RAP-2009-ANDRA.pdf

Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale

http://www.avaaz.org/fr/petition/Appel_urgent_pour_eviter_une_nouvelle_catastrophe_nucleaire_mondiale/?cfWvucb

 

À consulter impérativement :

Le blog de Fukushima :http://fukushima.over-blog.fr/

Le blog officiel de la Caravane :http://caravane-plogoff-fessenheim.overblog.com/

Le blog officieux de la Caravane :http://www.chroniques-ovales.com/

Caravane à vélo de Plogoff à Fessenheim

des indignés de plus en plus inquiets du nucléaire

DIMANCHE 5 AOUT : départ de Plogoff

et ça roule encore ….

Hier soir : Ingrandes

samedi 18 aout : arrivée à Champteussé-sur-Baconne, installation de stockage de déchets dangereux (de Saint-Laurent-des-Eaux, de Chinon)

DIMANCHE 19 AOUT : arrivée à La Daguenière

lundi 20 aout : arrivée à la centrale d’AVOINE

mardi 21 aout : arrivée à Tours

Etape 14 : Ingrandes - Segré

Rédigé par C'est Nabum

Publié dans #chroniques-ovales.com

Repost 0
Commenter cet article