La Caravane à vélo des indignés du Nucléaire en questions

Publié le 15 Août 2012

La bicyclette sans réponse ...

Peut-on éviter une réaction en chaine par la seule force de sa bicyclette ?

Est-il possible de faire changer de braquet à notre nouveau Président socialiste ?

L'écologie peut-elle être remise en selle à la seule force du mollet ?

Faut-il en connaître un rayon pour s'opposer à l'énergie nucléaire ?

L'indignation peut-elle s'autoriser la roue libre ?

Pourquoi les cadres EDF ne veulent-ils pas recevoir leurs homologues cyclistes ?

Peut-on obtenir que l'état appuie sur la pédale de frein pour le nucléaire ?

Le cycle des déchets nucléaires peut-il changer de vitesse ?

La Caravane à vélo n'est-elle pas une pauvre béquille sur une jambe de bois ?

Un vélo ayant une roue voilée exprime-t-il également une opinion religieuse ?

Faire le Tour de France des centrales nucléaires, est-ce une vraie épreuve ?

Mais que mettent nos indignés dans leurs étranges bidons ?

Que faire des déchets de nos joyeux cyclistes ?

Quel est le coût carbone d'un vélo en titane ?

Ces cyclistes se trompent-ils quand ils tirent sur leur sonnette d'alarme ?

Quelles barres nos cyclistes prennent-ils chaque matin pour se donner un peu d'énergie ?

Un capitaine de pédalo peut-il s'intéresser au message de détresse de quelques cyclistes ?

Des fuites radioactives peuvent-elles venir d'un pneu crevé ?

Peut-on manifester son indignation les mains en haut du guidon ?

Un tour de roue facilite-t-il le tour de vis sur nos consommations énergétiques ?

Faudra-t-il envoyer un pneumatique au président d'Aréva ?

Nos indignés à vélo découvriront-ils le maillon faible du cycle nucléaire ?

Le catadioptre prémunit-il de la catastrophe nucléaire ?

Le tricycle est-il l'avenir des régions contaminées ?

Quel usage nos cyclistes indignés comptent-ils faire de leurs potences ?

Les cyclistes espèrent-il une production d'énergie à la carte ?

L'écologie veut-elle avoir pignon sur rue à l'instar du nucléaire qui a pignon sur champ ?

Ne vaut-il pas mieux traîner des sacoches que des casseroles ?

Les dynamos font-elles une concurrence déloyale et sauvage à EDF ?

Des cyclistes de Fukushima se sont-ils échappés ?

N'est-il pas préférable d'être vélo actif que radio passif ?

Faut-il servir le débat national relatif à l'énergie nucléaire sur un double plateau ?

Pourquoi les nucléaristes sont-ils sur les dents à propos de nos gentils cyclistes ?

Pourquoi les socialistes se sont-ils braqués sur le refus du moratoire ?

L'écologie peut-elle enfin faire une percée dans ce pays avant que l'on crève tous ?

Si l'électricité est statique, peut-on affirmer que les indignés ont une énergie dynamique ?

Les cyclistes sont-ils sur une ligne idéologique à haute tension pour leurs opposants ?

Un cycliste est-il une pile anatomique à lui tout seul ?

La roue finira-t-elle par tourner ?

Peut-on affirmer que les centrales roulent à tombeaux ouverts ?

Avons-nous assez de force pour remonter la pente avec nos petits vélos ?

Peut-on continuer d'enchaîner nos roues libres ?

Le débat, tout comme nos vélos, est-il condamné à être cadenassé ?

Doit-on rester dans l'aspiration du souffle nucléaire ?

Roulement vôtre.

Repost 0
Commenter cet article